Visites incontournables dans la Route Mariale

que ver en la ruta mariana

Culture et tourisme dans la Route Mariale

Parcourir la Route Mariale et ses sanctuaires permet, en plus de vivre une belle expérience personnelle, découvrir un territoire avec un riche patrimoine artistique, culturel et naturel qui fait del parcours un voyage inoubliable. Les différents attractions en forme de cathédrales, châteaux, monastères, églises, parc naturels, paysages, gastronomie, caves, musées…, tous eux font de cette route une destination globale avec une grande valeur touristique et culturel. Il y a beaucoup de personnes qui visitent les sanctuaires bien qu’ils ne soient pas croyants, des visiteurs touristiques attirés par la beauté artistique et architectonique des temples et des alentours où ils se trouvent. Pour tous eux et pour tous les autres qu’arrivent avec des objectifs religieux, la Route Mariale offre diverses visites que complétent l’expérience du voyage.
C’est pour ça qu’on peut parler d’une destination appréciée autant les croyants que les amants de l’art et la nature.

À continuation, on montre ici un série de lieux ‘incontournables’ que doivent être visités.

 Les alentours du Pilar

Saragosse est une ville moderne qui dispose d’un riche patrimoine historique-artistique, fruit de ses 2000 ans d’histoire.

La Cathédrale de la Seo

La Cathédrale du Saint Sauveur ou La Seo s’agit d’un monument inscrit par l’Unesco comme Patrimoine Mondial de l’Humanité.
C’est la première cathédrale chrétienne de Saragosse, érigée sur le même emplacement qu’avait occupé avant le temple romain, l’église wisigothe et la grande mosquée musulmane.
À l’intérieur, on remarque particulièrement le Grand Retable du maìtre-autel, oeuvre représentative du style gothique européen réalisée au XVe siècle sous les auspices de l’archevêque don Dalmau de Mur. L’ensemble, oeuvre des sculpteurs Pere Johan et Ans Piet d’Anso servit de modèle, plus tard, pour de nombreux retables dont le Retable du maître-autel du Pilar.

Le mur de ‘la Parroquieta’ est la meilleure œuvre du Mudéjar de Saragosse. Ce mur ferme la chapelle de Saint-Michel, une chapelle funéraire qui renferme une toiture splendide en bois doré. La coupole est un autre précieux échantillon de l’enracinement de la tradition mudéjar en Aragon. Les derniers travaux de la cathédrale sont la tour baroque et la façade classiciste, construite aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Dans la cathédrale, on trouve le Musée de Tapisseries, qui renferme une collection précieuse de tissus du XVe au XVIIIe siècle.Cette collection est considérée un des joyaux du patrimoine historique espagnol.C’est l’une des collections les plus importantes du monde par son ancienneté, rareté et nombre. Elle est formée par 63 pièces tissées par les ateliers européens plus connus des Arrhes, Tournai et Bruxelles, et la plupart sont ‘des éditions-prince’. c’est-à-dire, les premières tapisseries de chaque carton.

 

Emplacement: Plaza de La Seo, 4, 50.001 – Zaragoza

Alma Mater Museum (Musée  ‘Alma Mater’)

Le renouvelé ‘Alma Mater Museum’ (ancien Musée Diocésain) se trouve dans les dépendances du Palais Archiépiscopal. Le résultat est une fructueuse union entre l’historique bâtiment et les oeuvres exposées. La visite est idée pour être réalisée avec un guide, et ainsi, tout au long du parcours, les audiovisuels, les explications et les propres publications du musée ils feront de la visite une grande expérience.

 

Emplacement: Plaza de la Seo, 5 – 50001  Zaragoza Tef. 976 399 488 – e-mail: info@almamatermuseum.com

Le Palais-Château de la Aljafería

Cet impressionnant palace arabe se trouve en plein centre de Saragosse et a été déclaré Patrimoine Mondial de l’Humanité par son style mudéjar aragonais. Le château-palais (XIe siècle) a été initialement construit comme lieu de récréation, bien que par la suite il a aussi servi comme forteresse militaire. C’est l’un des monuments les plus importants de l’architecture l’Espagnole-Musulmane. C’était un symbole du pouvoir atteint par la Taifa de Saragosse, et le roi le décrit lui-même comme « le Palais de la Joie ».
La période postérieure à la Reconquête nous a laissé le remarquable palais mudéjar de Pedro IV, ainsi que la chapelle Saint Martin.
Ce sont les Rois Catholiques qui entreprirent les travaux les plus importants du point de vue artistique, en 1492.
Depuis 1485, le palais servit de siège au Tribunal de l’Inquisition, avec ses cachots. Par la suite, à partir de 1706, il fut utilisé comme caserne.

 

L’ensemble des grandes constructions islamiques conservées en Espagne et construites pendant les règnes de Taifas, est composé par le Palais de la Aljafería, la Mosquée de Cordoue et l’Alhambra de Grenade.

 

 

Emplacement: C/ Diputados, s/n – Zaragoza.  Pour reserve visite, au tél.: 976 28 96 85

La Caesaraugusta Romaine

Vers l’année 15 avant JC., la ville romaine de Caesar Augusta ou Cesaraugusta fut fondée. Ce nom est celui que reçut l’actuelle Saragosse, fondée avec le privilège de porter le nom complet de son fondateur. La période d’apogée de la ville (Ier et IIème siècles) lui a rapporté des grands travaux publics, dont encore aujourd’hui nous pouvons en admirer certains: les murailles, le forum, le port fluviale, les thermes publiques ou le théâtre.

Murailles – Thermes – Forum – Port

Les Murailles: Importants restes romaines appartenant au siècle III. Caesaraugusta fut entourée d’une muraille comportant de nombreuses tours. Ses tours sont semicirculaires ou ultra-semicirculaires et elles ont un diamètre d’à peu près 8 m, l’une de celles qui flanquent la porte occidentale atteint même 13 m. La muraille romaine protégeait un périmètre de 3 km. La ville s’ouvrait par quatre portes, situées à l’extrémité de ses axes. À côté des murailles, très près de l’entrée au Marché Centrale, se trouve depuis quelques années la statue de l’empereur Auguste, copie en bronze
Thermes Publiques: Les thermes publics sont localisés dans le centre de Caesaraugusta, dans l’espace existant entre le Forum et le théâtre. Des diverses salles dont ces installations étaient constituées- vestiaires, salles chauffées, tièdes et froids, gymnase, etc- seuls des vestiges de latrines sont conservés avec une capacité de plus de 20 personnes. La piscine, dont on conserve seulement 9.7m. des 15.8 qui en est la longueur estimée. Le fond a étè décoré avec des plaques de marbre.
Forum: Le Forum était le centre néuralgique de l’ancienne Caesae Augusta: était le principal lieu de réunion où se déroule la vie politique, administrative, économique et religieuse. L’enceinte du forum est organisée à partir d’un espace ouvert, entouré d’un ou de plusieurs portiques, autour duquel sont situés les bâtiments les plus significatifs: la Curie, réservée à des usages politiques et administratifs, la Basilique où se règlent des affaires juridiques et commerciales et le Temple principal de la ville. A côté, on trouvait les tavernes, les locaux commerciaux et il y avait sûrement d’autres bâtiments ayant quelque chose à voir avec l’administration (des archives, des lieux où l’on frappait la monnaie etc.).
Le Port Fluviale: A l’époque romaine, l’Ebre était navigable depuis Dertosa (Tortosa) où il existait un port mixte, maritime et fluvial, jusqu’à Vareia (l’actuelle Logroño) et, le long de ses berges, se développait un commerce intensif qui favorisa l’apparition de nombreux ports fluviaux dans différentes villes. Parmi eux, celui de Caesaraugusta était la principale enclave redistributrice dans le centre de la vallée, aussi bien de marchandises provenant de l’intérieur que de la côte.

Théâtre de Cesaraugusta: Sans doute, le théâtre était le bâtiment plus important et populaire de la ville. C’était un des théâtres plus monumentaux de l’Hispanie romaine. Situé dans un des meilleurs quartiers, près des Thermes et du Forum, sa construction débuta à l’époque de Tibère, mais ne s’acheva que plus tard. Le déclin date du IIIe siècle, quand il se vit dépouillé systématiquement. Il avait une capacité pour 6.000 spectateurs.

 

Emplacement: pinchar aquí

Goya à Saragosse

La personne du génial peintre aragonais est intimement liée à Saragosse. Cependant, Francisco de Goya et de Lucientes est né à Fuendetodos, un petit village près de Saragosse, où se conserve la Maison Natale, déclarée Monument Historique National.
À Saragosse on peut visiter plusieurs de ses travaux, parmi lesquels on peut faire remarquer ses fresques dans les coupoles de la Basilique de El Pilar, ainsi que différents portraits de personnages illustres de l’époque et une importante collection de gravures distribuées dans de différents musées.

 

Basilique du Pilar – Les peintures de Goya qui peuvent être contemplées sur les coupoles constituent une représentation dédiée à la dévotion religieuse. Une « Adoration du nom de Dieu » est une fresque de claire influence italienne. « Regina Martyrum » est en contrepartie une peinture innovatrice et imaginative, très expressive, l’une des œuvres religieuses les plus importantes de Goya qui le consacrera d’une manière définitive comme un grand peintre. Curieusement, à peine achevée, elle reçut des critiques assez dures.

 

Musée de Saragosse – Cet édifice fut conçu à l’occasion de l’Exposition hispano-française et était destiné au Pavillon des Arts. Oeuvre des architectes Ricardo Magdalena et Julio Bravo. Sur la façade figurent les allégories des Arts, du Commerce et de l’Industrie ainsi que des médaillons représentant des artistes de l’époque. Les fonds du musée comprennent la section d’Archéologie qui va de la Préhistoire jusqu’à l’époque musulmane, et la section des Beaux-Arts, avec de nombreuses collections de peinture, de sculpture , de céramique et de numismatique allant du XIIe siècle jusqu’à l’époque actuelle. La salle consacrée à Goya est l’une des plus importantes.
Emplacement: Plaza de los Sitios, 6 – Zaragoza. Lundi fermé. Entrée gratuite

Musée Goya – Le Musée Goya est installé dans le palais renaissance des Pardo. C’est un musée consacré à la peinture, renfermant des œuvres qui vont du XVe au XXe siècle. La salle consacrée à Goya est particulièrement intéressante. Y sont exposées les quatre grandes séries de gravures.
On trouve dans ce musée: une salle d’expositions temporaires, un centre de documentation, une salle de conférences, une salle de musique, un atelier permanent de gravure et un laboratoire de théâtre destiné aux élèves des écoles.
Emplacement: C/ Espoz y Mina, 23 – Zaragoza  


La Cartuja del Aula Dei
 – Située à 15 km. de Saragosse, venir à la Cartuja Aula Dei (Chartreuse-Monastère) est une grande option pour découvrir une des ouvres religieuses les plus importantes de Goya: onze peintures sur la vide de la vierge Marie, une des compositions les plus originales de sa jeunesse et le prélude de sa maturité artistique. En 1772, de retour à Saragosse, Goya exécute des peintures pour la chartreuse d’Aula Dei. Les figures monumentales modelées par larges plans lumineux se dressent dans un espace projeté vers le spectateur. Toutes les scènes, tirées de l’Évangile selon saint Luc, s’animent avec une simplicité de moyens qui annonce déjà les œuvres de la maturité.
Emplacement: Ctra. Montaña-Peñaflor, km. 14
Pour reserver visite, contacter avec  visitas.cartuja@chemin-neuf.org ou tél. 976 45 00 02) 

Alma Mater Museum www.almamatermuseum.com

La Saragosse Mudéjar 

Cette architecture unique, propre à la région d’Aragon est déclarée Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco. Le terme « mudéjar » vient du mot arabe mudayyan, ce qui signifie celui qui est autorisé à rester ». L’origine de l’art mudéjar est au XIIe siècle, et il est dû aux conditions politiques, sociales et culturelles que les arabes résidant en zone chrétienne vivaient pendant l’Espagne de la Reconquête.
L’architecture mauresque est caractérisée par l’utilisation de la brique, le plâtre, la céramique ou le bois et par la décoration avec des arcs entrecroisés, des compositions géométriques et motifs végétaux.
Saragosse regroupe beaucoup de beaux exemples de l’architecture mudéjar, notamment les tours et les absides des églises de Sainte Marie Madeleine, Saint Paul, Saint Gilles, la Aljafería Palace ou la cathédrale de La Seo.

Palais de la Aljafería (cliquer ici)     –     Cathédrale de la Seo (cliquer ici)

Église de Sta. María Magdalena (cliquer ici)

 

 

 

 

Église de San Pablo (cliquer ici)

 

 

 

 

Église de San Gil Abad (cliquer ici)

 

 

 

 

Église de San Miguel (cliquer ici)

 

 

 

 

Bastion de la Zuda (cliquer ici)

Les alentours de Torreciudad

Torreciudad est un point de départ idéal pour connaître une grande partie des sites touristiques d’Aragon.

 

Le Somontano: Barbastro, Alquézar et le Parc Naturel de Guara

Barbastro est la capitale de la région de Somontano, une des trois régions qui sont autour du Sanctuaire de Torreciudad. C’est ici qu’est née la Couronne d’Aragon puisque l’union de l’Aragon et la Catalogne sous la même couronne en 1037.

BarbastroUn des monuments les plus importants est la magnifique Cathédrale de l’Assomption du XVIe siècle. 
La cathédrale est une oeuvre du XVI ème siècle bien qu’on puisse y remarquer certains détails de la fin du Gothique avec des éléments de la Renaissance aragonaise et des éléments décoratifs plateresques à l’intérieur où l’on garde un retable inachevé du sculpteur Damián Forment. Deux porches avec des motifs allégoriques et des reliefs renaissants spécialement celle du Palais à côté de laquelle s’élève la tour clocher.
Adossé à l’un des côtés de la cathédrale se trouve le Musée Diocésain où l’on garde quelques uns des trésors artistiques.

 

Dans le complexe de San Julian, installé dans l’ancien hôpital de Barbastro, se trouve le Musée du vin et le Centre d’Interprétation de San Julián y Santa Lucía, visite fortement recommandé pour connaître la région. La Route du Vin de Somontano fait partie des routes touristiques soulignées par le Secrétariat Général de Tourisme dans les Routes du Vin de l’Espagne. Le visiteur pourra parcourir à travers des différentes routes touristiques une sélection de caves et d’établissements qui l’aideront à se plonger dans la culture du vin et la gastronomie locale. La visite à Barbastro peut se completer avec le Musée des Claretians et avec la Route de San Josemaría. Le fondateur de l’Opus Dei et déclencheur de l’actuel sanctuaire de Torreciudad est né à Barbastro et est ici où on peut connaître une série de lieux remarquables dans la vie de San Josemaría. Plus information: Tourisme de Somontano (cliquer ici)

 

Près de Barbastro, la ville médiévale de Alquézar, une des plus belles villes d’Aragon et de l’Espagne. Cette ville impactera sans doute le visiteur, en commençant par son nom qui provient de l’arabe Oasr, la forteresse. Son château et ceux de Montearagon et Loarre forment une triade de forteresses. On trouvera également un petit musée à l’intérieur de la Collégiale de Santa María où l’on peut apprécier les planches gothiques et un Christ mediéval. Alquézar est declarée Site Historique Artistique. La spectaculaire Collégiale-château de Sainte-Marie Majeure et son lattis labyrinthique médiéval sont des visites necéssaires.
Le Parc Naturel de la Sierra et les Canyons de Guara (Sierra de Guara) constitue l’une des principales destinations européennes pour la pratique de descente de canyons et de ravins. Le canyon de la rivière Vero est le plus connu de la Sierra de Guara et le plus fréquenté grâce à son bas niveau de difficulté et parce qu’il offre toutes les options possibles qui ont popularisé ce sport tels que des sauts, des puits (ou trous) d’eaux claires et des étranglements. Le sport du canyoning est né dans cette région il y a 4 décades de la main des français. Plus information en Tourisme de Aragón.

Graus et la Ribagorza. L’art roman et paysages

GrausDans la Ribagorza, un territoire plein de contrastes paysagistes et de belles églises romanes, il faut visiter la ville de Graus,où la superbe Grand-Place se fait remarquer.
Dans l’ancienne ville, declarée Site Historique Artistique dans 1975, on peut admirer la Plaza Mayor, une belle place avec des arcades et des édifices remarquables comme l’Hôtel de Ville, édifice en brique mudéjar du XVIème, la Maison Bardaxí, de tradition néoclassique et les Maisons del Barón et Heredia avec des programmes picturales allégoriques du XVIIIème sur les façades. La Basilique de la Vierge de la Peña fut construite au XVIème. C’est un bâtiment somptueux de par son emplacement et par son espace intérieur grandiose sans oublier son important ouvrage en pierre de taille et son impressionnant porche renaissant sous un arc en plein cintre encadré par deux colonnes cannelées avec des chapiteaux et les écussons de la Ville sur les côtés.
Avant d’arriver a Roda de Isábena, on attraverse Capella. Ici on peut voir un des ponts roman plus spectaculaires et bien conservés en Espagne.

Roda de Isábena
L’un des joyaux romans se trouve dans Roda de Isábena, un petit village qui présente la spectaculaire cathédrale de Saint Vincen.
Roda de Isábena, le village qui hébergea l’ancien siège épiscopal de la Ribagorza, garde un trésor de son ancienne Cathédrale, considérée la plus ancienne d’Aragon, construite en 956 par Ramon II comte de Ribagorza.

 

En continuant par la rive de la rivière Isábena on arrive a Beranuy. Ici on peut admirer un des meilleurs exemples de l’art roman lombard du Haut Aragon, le Monastère d’Obarra (IXe siècle). L’église de l’ancien monastère est l’une des constructions romanes les plus primitives et importantes de tout le patrimoine espagnol. Près de la ville de Benasque, le Parc Naturel de Posets Maladeta, que nous propose une multitude d’activités pour tous les publics. Le Parc est un espace vaste et protégé qui comprend un ensemble splendide de sommets dépassant les 3000 mètres dont l’Aneto, le plus haut des Pyrénées, et quelques glaciers pyrénéens ont été classés Monuments Naturels protégés. Plus information en Tourisme de Aragón.

Aínsa et le Sobrarbe. Vers la Vallée de Pineta

Ce parcours conduit jusqu’à Ainsa, capitale de la région de Sobrarbe, une ville médiévale qui conserve presque tous les murs qui l’entouraient et le centre médiéval. Mais avant d’arriver à Ainsa, nous trouvons Abizanda, un petit village avec sa église paroissiale de style gothique aragonais. Il faut remarquer une grosse tour romane élevée du XIème siècle, on suppose qu’elle a appartenu au château que construit Ramiro I d’Aragon. Du haut de la tour, il est possible de contempler la beauté et le charme de la région et des Pyrénées.

AinsaLa ville de Aínsa est déclarée Site Historique et Artistique. On remarque la Place Mayor avec des arcades des siècles XII et XIII. Les dimensions de la place ainsi que la noblesse de ses grandes bâtisses font que l’on puisse considérer cette place comme la plus jolie des places médiévales de l’Espagne et probablement de la seule qui conserve toutes ses constructions originales. L’église collégiale de Sainte Marie d’Aínsa est de style roman des XI-XIIèmes siècles. On peut mettre en relief son cloître triangulaire, sa crypte et le porche avec 5 archivoltes. Ses dimensions sont uniques dans le roman aragonais. L’église de Saint Salvador est parfaitement conservé. Le Château conserve son impressionnant ensemble muraillé et de grosses tours.
Pour connaître bien Ainsa, il faut promener doucement par ses rues et places, manger dans un des beaucoup des restaurants et se laisser emporter par la magie de ses recoins. Très près de la frontière avec la France, on arrive à Bielsa, lieu de départ pour des excursions à la Vallée du Pineta, Barroseta et Chistau. Cette ville est connue par sa carnaval, un des carnavals avec plus tradition des Pyrénées.

Valle de PinetaLa Vallée de Pineta est l’une des plus belles et visitées des Pyrénées. Nous vous recommandons de suivre le parcours de 14 kms qui conduit jusqu’au Parador National de Monte Perdido (hôtel), où on peut admirer un paysage pyrénéenne entourée de paysages splendides. Il faut arriver à l’esplanade où se trouve la vierge de Pineta. Depuis ce point de la vallée, on peut effectuer des ascensions et de longues promenades par les nombreuses routes disponibles, et par l’une d’elles, s’enfoncer dans le glacier le plus spectaculaire de la chaîne : le Glacier du Mont Perdu. Plus information en Tourisme de Aragón

Château de Loarre

LoarrePrés de la ville de Huesca, à seulement 35 kilomètres, on peut découvrir une des constructions romanes en Aragon plus spectaculaires et exceptionnaux: le Château de Loarre. C’est considéré comme la forteresse romane la plus importante de l’Espagne. Conservé dans de parfaites conditions, cet imposant château médiéval est une des meilleures constructions de l’architecture militaire et civile qu’on peut admirer en Europe. Le château de Loarre a été déclaré patrimoine culturel et monument national en 1906.
Fut construit en 1020 sur les vestiges d’antiques murs romains par Sancho El Mayor. Vers 1046, son successeur, Ramiro 1er, fondateur du royaume d’Aragon, le réaménagea. Le château est situé au sommet d’un piton rocheux à 1075 mètres d’altitude. Cette forteresse militaire connut une grande renommée religieuse après la construction entre 1072 et 1080, par Sancho Ramirez, du monastère de San Pedro, à l’intérieur de l’enceinte. L’église San Pedro de style roman, est édifiée sur une crypte. On peut affirmer que c’est une visite incroyable. Le château se peut visiter de forme libre ou avec des visites guidées. Son image est aussi remarquable que divers directeurs de cinéma l’ont choisi comme plateau pour leurs films, en soulignant la plus fameuse, ‘Le royaume des Ciels’ de Ridley Scott.
Plus informations en Tourisme de Aragón

 

Vers la Vallée de l’Aragón par Huesca, Jaca et Canfranc

Huesca la capitale de la province, se trouve dans une région de transition entre les sommets pyrénéens et les basses terres de la dépressions de l’Èbre. Environ 50.000 personnes habitent dans la ville.
Un des bâtiments plus importants et monumentaux est la Cathédrale, un temple gothique ordonné construit par le roi Jaime I sur l’endroit d’un ancienne mosquée musulmane. À l´intérieur du temple on remarque un retable fait par le sculpteur Damián Forment. Le portail de la cathédrale est admirablement sculpté avec des figures des apôtres et d’autres personages de la Bible qui forment les archivolts, qui finissent sur un arc précieux. Il existe des exemples d’architecture romane comme l’église de San Miguel ou Église de las Miguelas, du XIIième siècle.
Une autre église très appréciée par les habitants de la ville est l’ Église de San Pedro El Viejo, un temple roman du XIIième siècle avec un beau cloître et declaré Monument National en 1885.

 

Cloître

Elle est situé dans l’ancien quartier mozarabe de la ville. Il est très intéressant de visiter son cloître, aussi panthéon royal. Ici reposent Alphonse 1er ‘le Batailleur’ et Ramiro II ‘le Mine’.

À Sabiñánigo, on existe l’itinéraire du Serrablo (Art Roman Rural): formé de quatorze églises, des ouvrages uniques situés sur la rive gauche de la rivière Gállego. Les églises qui composent ce groupe sont peu connues, mais assez intéressantes. Elles ont été construites aux XIIième, XIIIième et même XIVième siècles. Ce sont de petites églises à une seule nef rectangulaire avec une abside demi-circulaire.

 


On arrive à Jaca. cette ville est actuellement un point touristique de premier ordre grâce à son emplacement dans les alentours des plus belles vallées pyrénéennes et à un patrimoine historique et artistique très important, non seulement dans la communauté d’Aragon mais aussi dans l’Espagne. La Cathédrale de Jaca est un bijou de l’art roman espagnol, construit au XIième siècle. On doit remarquer la décoration ‘ajedrezado jaqués’, un style personel de décoration que simule le jeu d’échecs. Le Musée d’Art Sacrée (Musée Diocésain) a été crée en 1963 dans les dépendances du cloître de la cathédrale. Les fonds datent des siècles XIième au XVIième et ils proviennent de différentes localités de la diocèse. Ce sont des ouvrages de sculpture, de peinture, objets d’usage liturgique…
La visite peut être completée avec la Ciudadela, une belle construction pentagonale avec des bastions défensifs aux angles, reliés par des chemins de ronde.

Canfranc
Finalement, et très près de la frontière, Canfranc, avec la gare internationale, un formidable édifice moderniste d’aspect français avec une couverture en ardoise spectaculaire. Ce bâtiment a été déclaré Monument Historique-Artistique.

Plus information en Tourisme de Aragón

 

 

Le Parc National de Ordesa et Monte Perdido

D’Ainsa on prend une déviation à Boltaña, un important village de la comarque que possède un intéressant centre urbain avec des rues étroites et des côtes prononcées et une église paroissiale construite au XIIIème siècle. Dans tous l’ensemble remarque la monumentale Colegiata gotique de San Pedro. Les villages pyrénéens de Boltaña, Fiscal, Broto et Torla nous conduisent jusqu’à l’entrée d’une authentique merveille naturelle des Pyrénées Aragonais: le Parc National de Ordesa et Monte Perdido.

Ordesa y Monte PerdidoOn arrive à Torla (le point des où sortent les bus pour acceder au Parc) et après au Parc National de Ordesa et Monte Perdido. Le 16 août 1918, le roi Alfonso XIII, déclara Parc National le fond de la vallée d’Ordesa, ce qui garantissait la conservation du paysage, de la faune et de la flore. La vallée principale, Ordesa, est une vallée glaciaire sous forme de lettre U allongée, flanquée par des murs rocheux d’une beauté incroyable: Pelay, Gallinero, Tozal del Mallo et Mondarruego. La rivière Arazas parcourt la vallée depuis sa source à l’ombre du Monte Perdido, en créant plusieurs cascades d’une grande beauté dont la plus connue est la ‘Cola del Caballo’. Les ‘Gradas de Soaso’, del ‘Estrecho’, ‘del Arco Iris’ ou ‘la Torrombotera’ méritent aussi un arrêt du voyageur à pied. Le Monte Perdido de 3.355 mètres d’altitude, domine l’orographie du parc. Il s’agit du massif calcaire les plus haut de l’Europe, qui comprend les Tres Soroes, d’ou dérivent les vallées d’Ordesa, Añisclo, Escuaín et Pineta.

Plusieurs parcours de différentes difficultés rendront possible de profiter de la grandeur de cet espace naturel, des vallées vertes, des forêts, des prés, des cascades d’eau et canyons. Il existe des Centres d’Interprétation renseignant sur les excursions les plus recommandables et des informations importantes aux voyageurs. On peut visiter le Parc National pendant toute l’année mais il est recommandé d’y aller depuis la fin du printemps jusqu’en automne, car en hiver tout est couvert de neige. L’accès y est libre et gratuit (sauf haut saison), mais le nombre de visiteurs quotidiens est restreint. En 1997 le Parc reçut le prix maximal par l’UNESCO, en étant déclaré Patrimoine Mondial de l’Humanité, avec les glaciers du versant français.

Plus informations en Tourisme de Aragón

Les alentours de Montserrat

Le touriste et le pèlerin trouveront à Montserrat un lieu plein de histoire, légende et culture.

 

Le Parc Naturel de la montagne de Montserrat

Le Parc Naturel de la Montagne de Montserrat est un massif unique dans le monde par ses formes singulières et spectaculaires. La montagne a été officiellement déclarée Parc Naturel en 1987 pour garantir sa conservation.

Le mot ‘mont’ signifie montagne et le mot ‘serrat’ signifie scié (en catalan), donc Montserrat veut dire ‘Montagne Sciée’. Ce nom lui revient de sa propre morphologie puisqu’on dirait que la montagne est coupée, sciée.
Le Patronat de la Muntanya de Montserrat avait été créé dès 1950 dans le but de gérer le parc naturel et de conduire les actions visant à le sauvegarder et à le restaurer.

Le chêne est prédominant dans la végétation de Montserrat. Les animaux les plus représentés sont le sanglier et la chèvre.Le vent et la pluie, au cours du temps, ont modelé les rochers jusqu’à leur donner de très diverses formes.

 

Office d’Information de Montserrat: de lundi à vendredi, 9 à 18.45 h. Week-end and jours feriés de 9 à 19.45 h. Tél.: 93 877 77 77
www.montserratvisita.com
informacio@larsa-montserrat.com

 

Le Musée de Montserrat

Le Musée de Montserrat est l’un des plus importants de la Catalogne par la variété et l’importance des œuvres qu’il contient. Le musée réunit une complete exposition d’objets artistiques de grand valeur. Pour cette raison, il faut dédier une bonne journée á visiter cette gradiose pinacothèque.
Ses différentes salles exposent plus de 1.300 pièces qui comprennent une grand période chronologique. La plupart des oeuvres sont été données par des personnes particulières, avec le désir que soient exposées au public. Le monastère, que travail avec le sprit de la vulgarisation de l’art, continue avec cette volonté.

À l’intérieur on peut voir les suivantes collections:

• Exposition archéologique de l’Orient biblique: des objets de cultures comme la de Mésopotamie, Égypte, Chypre et Palestine.
• Exposition de peinture des siècles XIII au XVIII: avec des artists aussi connus comme Luca Giordano, A. Vaccaro, Tiepolo, Berruguete, Caravaggio, El Greco, Morales,etc.
• Objets liturgiques des siècles XV-XX en relation avec Montserrat: une excellente exposition d’orfèvrerie.
• Exposition Nigra Sum: une belle iconographie dédiée à la Vierge de Montserrat.
• Des peintres et sculptures contemporains des siècles XIX-XX: une complète collection avec ouvres de Picasso, Dali, Rusiñol, Nonell, Mir o Casas. Cette collection est completée avec des ouvres de la peinture impressionniste française (Monet, Sisley, Degas, Pissarro, etc.) et des autres peintres espagnols (Sorolla, Zuloaga, Julio Romero de Torres, etc.)

Horaire de visite: de lundi à dimanche, de 10.00 à 17.45 h.
Plus d’informations: informacio@larsa-montserrat.com – Tél.: 93 877 77 77

 

Les funiculaires de Montserrat

D’une part, le funiculaire de Saint Jean (San Joan), qui à 1.000 m d’altitude permet une perspective du monastère à vol d’oiseau. De la gare supérieure de Sant Joan on peut visiter le centre didactique de la Nature où nous trouverons des informations sur l’histoire de la montagne, ses caractéristiques climatiques, sa faune et sa flore.
Ce funiculaire, que permet de gagner les hauteurs de la Sierra de Montserrat, est utilisé comme point de départ de nombreuses promenades. Avec une pente de 248 m sur une longueur de 503 m, il a été mis en service en 1918 et modernisé à plusieurs reprises jusqu’en 1997.
Les cabines peuvent accueillir 60 personnes sur une pente atteignant les 65%.

 

 

 

D’autre part, le funiculaire de la Sainte Grotte (Santa Cova), qui unit le sanctuaire avec la grotte primitive sur le rocher où, selon la légende, des bergers ont trouvé la statue de la Vierge de Montserrat. Le funiculaire arrive sur le lieu où part un « chapelet » monumental, l’ensemble sculptural en plein air le plus important du modernisme (art nouveau) catalan, avec des œuvres d’Antonio Gaudí et Josep Llimona entre autres. Ce funiculaire date de 1929 et a été moderniés en 2001. D’un parcour d’une longueur de 262 m pour une dénivellation de 118 mètres, les deux cabines peuvent accueillir 90 personnes.

 

 

Office d’Information de Montserrat: de lundi à vendredi de 9.00 à 18.45 h. – Week-end et jours feriés de 9 à 19.45 h. Tél.: 93 877 77 77 –
informacio@larsa-montserrat.com

Itinéraires et promenades du monastère

Itinéraire 1.- Monastère – Els Degotalls – Monastère Dénivellation : 15 m. -Parcours: 3,20 km. – Durée: 50 min. – Difficulté: Très facile. Ce chemin, situé dans un endroit ombragé orienté au sud-ouest, est flanqué de chênes verts, typique du climat méditerranéen, avec son sous-bois d’arbustes comme le laurier-tin, le houx ou le petit-houx. Il s’agit d’un chemin calme, qui invite au recueillement, orné de monuments à des artistes et de majoliques évoquant diverses invocations mariales.Il faut suivre la rue principale en direction du parking du sanctuaire. Quand vous arrivez au bâtiment Mirador dels Apòstols, prenez le chemin qui commence à gauche, parallèle à la route. Dans 25 min. vous arrivez au coude de Degotalls (Goutières), d’où sortait autrefois de l’eau, qui suintait à travers les rochers. Le retour se fait par le même chemin.

Itinéraire 2.- Monastère – Sainte Grotte – Monastère
Dénivellation: 125 m. – Parcours: 2,70 km. – Durée: 1h. 30 min. – Difficulté: Facile.
La tradition situe la découverte de la Vierge de Montserrat à l’endroit qu’occupe actuellement la Sainte Grotte. La chapelle date du XVIIIe siècle. L’ensemble monumental composé des mystères du rosaire disposés le long du chemin est remarquable.Il faut se diriger vers la gare du téléphérique en descendant les marches situées à gauche de la gare du train à crémaillère. Prenez le chemin pavé qui descend à côté des voies ferrées du crémaillère, et qui, dans 20 min. vous rend jusqu’à la gare inférieure du funiculaire Santa Cova. Il faut continuer sur le chemin du rosaire, large et flanqué de monuments reproduisant les mystères de la vie de Jésus et Marie. Dans 20 min. vous arrivez à la Chapelle de la Sainte Grotte. Le retour se fait par le même chemin.

MontserratItinéraire 3.- Gare supérieure du Funiculaire Sant Joan – Sant Jeroni – Pla dels Ocells – Monastère Dénivellation: 524 m. – Parcours: 7,50 km. – Durée : 2h. 30 min. – Difficulté: Moyenne. Randonnée d’intérêt extraordinaire jusqu’au sommet de Montserrat, avec une vue spectaculaire sur le massif et d’une bonne partie de la Catalogne. Prenez le funiculaire Sant Joan. Lorsque vous sortez de la gare supérieure du funiculaire, tournez à droite et suivez le chemin balisé. Au bout de quelques mètres, où le chemin tourne à gauche, vous pourrez observer les pinacles connus comme La Femme Enceinte, l’Éléphant, La Momie, et La Petite Momie. Dans 12 min. vous arrivez au pied du Bonnet Phrygien : une aiguille singulière surmontée d’une croix. Au dessous, on aperçoit le monastère. Après un passage entre deux rochers, vous trouvez un point de vue à gauche. Le chemin fait une légère montée, entre dans la forêt (35 min) et traverse le torrent de Santa Maria par une passerelle en bois. Tout de suite, vous montez par un tronçon pavé. À droite, il faut identifier une déviation à droite, que vous prendrez quand vous retournez. Vous arrivez après à l’ermitage de Sant Jeroni (60 min), où le chemin se divise. Il faut prendre celui de gauche, en montée, pour arriver jusqu’au sommet (1h 10 min), Sant Jeroni (1.236 m). Un panneau d’orientation permet d’identi- fier le relief environnant, qui s’étend des Pyrénées jusqu’au Massif des Ports et Majorque. Le retour se fait par le même chemin jusqu’à la déviation du tronçon pavé (1h 30 min), où il faut alors prendre le chemin à gauche qui descend en zigzaguant, et qui vous mène vers le Pla dels Ocells (2 h). Ici il y a un croisement : prenez le chemin qui mène au monastère. Vous passez par-dessous la Panxa del Bisbe (Ventre de l’Évêque) et commencez à descendre les marches qui vous conduiront au monastère à travers le Pas dels Francesos (Passage des Français).

Itinéraire 4.- Gare supérieure du Funiculaire Sant Joan – Camí de les Ermites – Sainte Grotte – Monastère
Dénivellation: 373 m. – Parcours: 5,20 km. – Durée: 1h. 50 min. – Difficulté: Moyenne.
Promenade à travers le versant sud de la montagne, par un terrain irrégulier, souvent pierreux. Il rejoint la randonnée 2 vers la Sainte Grotte. Prenez le funiculaire Sant Joan et, lorsque vous arrivez à la gare supérieure, prenez le chemin large et pavé qui monte à gauche jusqu’à la butte, et qui descend ensuite jusqu’au Pla de Sant Miquel (20 min), où vous arrivez à un croisement. Prenez le chemin vers Santa Cova (Sainte Grotte). Peu après le chemin tourne brusquement. D’ici on voit une belle vue panoramique du fleuve Llobregat et des montagnes de Sant Salvador, Puigventós, Sant Llorenç et Montseny. Vous arrivez à un croisement (45 min), laissez les marques blanches et rouges du GR à droite et continuez par le chemin de gauche qui mène à la Sainte Grotte (1 h). À partir d’ici suivez le chemin pavé qui finit en forte montée. Comptez 50 minutes dès la Sainte Grotte jusqu’au monastère.

Itinéraire 5.- Gare supérieure du Funiculaire Sant Joan – Chemin Font Seca – Chemin des Bateries – Monastère
Dénivellation: 250 m. –  Parcours: 5,20 km. –  Durée: 1h. 45 min. –  Difficulté: Moyenne
Promenade à travers le versant sud de Montserrat jusqu’au chemin qui autrefois communiquait le monastère avec la commune de Collbató. L’installation de canons à des points stratégiques de son parcours pendant les guerres napoléoniennes (au début du XIXe siècle) lui a donné son nom actuel de Bateries (Batteries). On y trouve une abondance de plantes méditerranéennes aromatiques.
Prenez le funiculaire Sant Joan et, lorsque vous arrivez à la gare supérieure, prenez le chemin balisé vers l’ermitage de Sant Joan. Vous passez par-dessous la Gorra Marinera (Casquette de marin)(8 min). Quelques mètres après, à gauche, vous trouvez un sentier balisé vers Collbató à travers du torrent Font Seca (11 min), où vous commencez la descente.
Rejoignez le chemin des Bateries (35 min), qui monte légèrement jusqu’au Pla de Sant Miquel (1h 20 min). Continuez tout droit vers l’ermitage de Sant Miquel, déjà visible. Quelques mètres après l’ermitage vous trouvez une déviation à droite vers la Croix de Sant Miquel, avec une vue panora- mique impressionnante du monastère. Revenez sur vos pas pour rejoindre le chemin antérieur, et descendez vers le monastère à travers de la forêt de chênes verts (1h 45 min).

Office d’Information de Montserrat: de lundi à vendredi,de 9.00 à 18.45 h. – Week-end et jours feriés: de 9 à 19.45 h. Tél.: 93 877 77 77 – informacio@larsa-montserrat.com

Les alentours de Lourdes

La cité mariale de Lourdes dispose de nombreux lieux à visiter. Laissez vous séduire…

Le Château-Fort 

Magnifique exemple de forteresse pyrénéenne en dominant la ville. Il a été déclaré Monument Historique et il renferme le Musée des Pyrénées depuis 1921, l’une des collections les plus importantes sur l’histoire de ces montagnes.
Au fil des siècles, il passe de mains en mains et subit de nombreuses transformations: tour à tour résidence du comte de Bigorre, forteresse médiévale, prison royale et garnison. Plusieurs éléments architecturaux défensifs attestent encore aujourd’hui de ce poste militaire de premier ordre. Vous y découvrirez le pont-levis, la citerne, la porte fortifiée munie de sa herse et de son assommoir, et le donjon. De la plate-forme de la Pointe du Cavalier Sud, on peut admirer un vaste panorama sur la ville, le Sanctuaire et les Pyrénées.

Le Pic du Jer 

Le Pic du Jer, qui domine toute la ville et qui est reconnaissable par une grande croix qui s’éclaire après la tombée de la nuit. On peut accéder au sommet par un funiculaire, qui offre au passager une vue incroyable, le plus beau panorama des Pyrénées depuis Lourdes. Du haut, on peut voir les Pyrénées, Lourdes, Pau et Tarbes.

Le Parc National des Pyrénées (français)

Lourdes-PirineosDans les alentours de Lourdes se trouve le Parc National des Pyrénées, le grand espace naturel des Pyrénées français qui s’étend le long d’environ cent kilomètres. Cet parc national est le troisième parc national français, créé en 1967. Le Parc s’étire sur 100 kilomètres, sur 2 départements (Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées) et 2 régions (Aquitaine et Midi-Pyrénées), du Gave d’Aspe à la Neste d’Aure, le long de la crête frontière qui l’unit à l’Espagne. Six grandes vallées conforment cet étendu territoire: la vallée d’Aspe, la vallée d’Ossau, la vallée d’Arrens, la vallée de Cauterets, la vallée de Luz-Gavarnie et la vallée d’Aure.
Du côté espagnol, le Parc National des Pyrénées partage sa frontière sur 15 km. avec le Parc National d’Ordesa et Monte Perdido. Les deux constituent le massif transfrontalier Gavarnie-Monte Perdido, qui a été déclaré Patrimoine Mondial de l’Unesco en 1997, sous la dénomination « Pyrénées-Mont Perdu-Cirques et Canyons ».

Les Grottes de Bhétharram

À 15 km. de Lourdes, les Grottes de Bétharram offrent un parcours fantastique à travers stalactites, stalagmites, calcites et marmites, dont une partie se fait dans une barcasse par des canaux intérieurs.

Les alentours de Meritxell

Meritxell est un bijou placé entre des montagnes, dans le Pays des Pyrénéens. L’Andorre propose multiples alternatives, tu choisis.

La Casa de la Vall

Andorra-Casa de la VallDans le vieux quartier d’Andorre la Vieille trouvons la Casa de la Vall, l’un des monuments les plus symboliques de la Principauté.

Histoire, beauté, importance politique…nombreuses sont les raisons qui expliquent pourquoi la Casa de la Vall est l’un des monuments les plus visités.
Cet’imposant bâtiment datant de l’année 1580 et construit selon le style des grandes fermes catalanes, qui fut le siège du Conseil Général (le parlement d’Andorre) jusqu’à 2011, quand est construit l’actuel bâtiment, à côté de l’ancien.

 

Andorra-Casa de la VallCe monument on peut visiter. La visite guidée à l’intérieur de l’édifice permet découvrir différentes pièces et salles ainsi que les jardins.Dans les jardins on peut voir des scultures commémoratives contemporaines..

Emplacement: Carrer de la Vall, s/n

Plus d’informations sur les horaires, tarifs, etc. consulter le site web officiel o bien demander l’information au tél.
(+376) 750 100, info@oficinaturisme.ad – www.visitandorra.com

L’art Roman andorran

Comme de nombreux autres lieux des Pyrénées, Andorre se trouve dans un emplacement frontalier, au point de convergence de voies et de chemins qui unissent le nord et le sud de l’Europe. Au fil des seècles, cette position géographique a entraîné une série de mélanges et de fusions non seulement artistiques mais sociales aussi, (locales et extérieures), qui se concrétisèrent par la suite par différentes manifestations.
L’art roman et préroman andorran est un exemple évident de ces manifestations d’une grande valeur artistique, devenu aujourd’hui l’un des emblèmes du pays. Les différentes églises et constructions architectoniques qu’on pouvent être visitées dans le pays permettent de connaître, d’une façon priviégiée, l’histoire et la culture du Principauté. L’art roman andorran nous transporte au-delà de l’édifice en lui-même : il nous met en relation avec les anciennes communautés religieuses, avec les centres de la vie spirituelle et sociale des communautés qui habitèrent ces terres il y a des siècles. Andorre dispose de plus de quarante églises romanes que, du point de vue architectonique, se caractérisent par leur construction simple, de dimensions réduites et par leur décoration austère mais en mesure de transmettre une beauté et une spiritualité illimitées.

D’entre toutes, on peut citer les suivantes exemples:

– Saint Jean de Caselles: appartenant à la paroisse de Canillo et proche du Sanctuaire de Meritxell, est considérée comme l’une des constructions les plus importantes de l’art roman de la Principauté. Son intérieur abrite un Christ en stuc unique au monde (XIIe siècle).
– Sanctuaire de Canòlich: Sant Julià de Loria, est l’un des ermitages les plus vénérés. Son emplacement, plus éloignée que beaucoup d’autres, fit en sorte que la dévotion fût conservée intacte depuis des époques révolues.
– Saint Martí de la Cortinada: église romane du XIIe siècle, où on peut admirer des peintures murales réalisées à la fin du XIIe siècle ainsi que des retables, des ouvrages en fer forgé et d’autres œuvres de décoration.
– Église de Sainte Coloma: est un bel exemplaire dont le principal attrait est son clocher circulaire particulier en style roman lombard, unique en Andorre est également l’un des quelques exemplaires conservés dans les Pyrénées avec ces caractéristiques.

Saint Jean de Caselles – Sanctuaire de Canòlich – Saint Martí de la Cortinada – Église de Sainte Coloma

Il existe de nombreuses églises qui pourraient compléter cette visite, comme l’église de Sant Esteve, d’origine romane mais avec d’importantes modifications postérieures et ayant conservé de l’étape romane son abside circulaire, l’église de Sant Climent de Pal (La Massana),l’église de Sant Cerni de Nagol (Sant Julià), l’église de Santa Eulalia (à Encamp), avec le clocher roman le plus haut d’Andorre ou l’église de San Miquel Engolasters (à Escaldes-Engordany), avec un retable roman qui vaut la peine d’être visité.

Plus d’informations: Tél. + (376) 750 100
info@oficinaturisme.ad
www.visitandorra.com

Andorre, le Pays des Pyrénées

La nature est un autre des grands symboles de ce pays. En Andorre, le ‘Pays des Pyrénées’, la nature se montre à l’état pur. Les paysages les plus habituels que nous pouvons contempler sont composés de montagnes, torrents, lacs, forêts, prairies, refuges… Avec de tels éléments, il est facile de deviner leur caractère spectaculaire et leur splendeur.
Andorre dispose de plus de 70 lacs et plus de 80 pics de plus de 2. 000 mètres d’altitude, ce qui permet de profiter de paysages merveilleux. Les lacs de montagne constituent l’une des richesses paysagères les plus importantes de la Principauté, ce qu’on traduit en un attrait difficile à trouver ailleurs.

 

AndorraLa nature affleure dans les moindres recoins et offre au visiteur des vues inoubliables à photographier. Andorre est un grand théâtre naturel avec trois espaces protégés splendides et de grande valeur:

la Vallée du Madriu-Perafita-Claror, située entre les paroisses d’Escaldes Engordany, Encamp, Andorre-la-Vieille et Sant Julià de Lòria, déclarée en 2004 par l’Unesco Patrimoine mondial dans la catégorie de Paysage culturel pour sa grande valeur esthétique, historique et culturelle.
le Parc Naturel de Sorteny, très intéressant du point de vue esthétique, paysager et récréatif.
le Parc Naturel de Comapedrosa, avec le sommet le plus haut du pays (2.942 m.) et avec des imposants paysages de haute montagne avec nombreuses lacs, cascades et sources.

 

Plus d’information: Tél. + (376) 750 100
info@oficinaturisme.ad
www.visitandorra.com

Déconnectez en Andorre

L’Andorre est une précieuse destination où on peut jouir de Meritxell, la grande découverte de la Route Mariale, de la nature et de la culture. En plus, il y a beaucoup d’activités en relation avec le sport, le loisir, le détante, le divertissement…

Naturaleza en AndorraPour tous eux qui désirent completer la visite à Meritxell avec un peu d’aventure, Andorra deviant le paradis de la neige. Sports, paysages, distraction et amusement, autant de caractéristiques associées à la neige. Les paysages enneigés, les églises romanes recouvertes ou les spectaculaires montagnes blanches sont des vues de cartes postales difficiles à trouver ailleurs, des souvenirs qui doivent être immortalisés par notre appareil photo.
Andorre possède la surface skiable la plus étendue du sud de l’Europe: les stations de Grandvalira et Vallnord offrent plus de 300 km de piste pour profiter du ski et des sports d’hiver. En été, les territoires de ski offrent multitude d’activités en pleine nature: bike parks où faire les descentes en VTT, karts de montagne, kayak aux lacs, promenades en vélo…beaucoup d’autres propositions sont disponibles dans ce grand décor naturel.

Naturlandia est un parc d’aventures et éducatif, où les adultes et les enfants apprennent et découvrent la faune et la flore typique des Pyrénées. Cet espace dispose d’un parc d’animaux localisé à 2.000 m. d’altitude, adressé spécialement aux familles, et que permet d’observer des ours bruns, des loups, des daims, des cerfs et des marmottes, ainsi que des animaux de ferme. Le parc d’aventures dispose d’autres activités pour les plus petits, comme quads électriques ou tir avec arc, mais aussi pour les adults, comme la tirolina, l’Airtrekk ou l’impressionnant Tobotronc, le toboggan alpin le plus long au monde (3,5 km.), que à travers de la montagne e traversant une forêt de conifères realisse une descente de 2.000 m. d’altitude à 1.600 m.

 

Caldea et Innu

En ce qui concerne au détente, placé en plein centre commerciel, il faut mentionner le centre (balnéaire) thermoludique d’eaux thermales ‘Caldea e Inúu’, un endroit conçu pour se détendre et profiter de l’eau. Les eaux thermales de Caldea, qui jaillissent à 70 ºC, sont dotées de propriétés spéciales et apportent de nombreux bienfaits au corps, ce qui permet de se reposer et de récupérer vitalité et bien-être. L’espace dispose d’une grande piscine intérieure et extérieure, outre que jacuzzis, jet d’eau que font des massages, bains hindo-romans, saunes, hammams, chute d’eau, piscines avec de l’eau avec différentes températures, espace wellness, ect.

Plus d’information: Tél. + (376) 750 100
info@oficinaturisme.ad
www.visitandorra.com

L’ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DE LA ROUTE MARIALE

L’APRM est une association à but non lucratif constituée par les sanctuaires du Pilar, Torreciudad, Meritxell, Montserrat et Lourdes, dont la finalité générale est la promotion de cette route mariale, de ses sanctuaires et de l’ensemble historique, artistique et naturel des régions où sont situés.

BUREAU DE PROMOTION

C/ Cádiz 12
50004 – Saragosse (Espagne)
+34 976 794 225

Web financée par:

Collaborent:

C
.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies