LE PILAR

Au bord de l’Èbre se lève la Basilique de El Pilar, c’est l’un des sanctuaires les plus importants du monde catholique, auquel des millions de pèlerins arrivent annuellement. Dû à sa condition de sanctuaire urbain, placé en plein centre de Saragosse, El Pilar est un arrêt obligatoire pour celui qui visite la ville. Les tours et les coupoles modèlent sa forme extérieure que sont reconnues depuis n’importe quel endroit de la ville. Le sanctuaire actuel, comme nous le connaissons aujourd’hui, est fruit de siècles d’histoire, de différentes constructions et de modifications.

La Basilique

Selon une ancienne tradition, la nuit du 2 janvier de l’année 40, « la Vierge Marie est venue en chair mortelle à Saragosse pour réconforter l’Apôtre Saint Jacques, qui se trouvait au bord de l’Èbre à évangéliser », en lui laissant un pilier en tant que témoin. Sur ce Pilier (Pilar) que la Vierge a apporté on a construit la première chapelle, devenant alors le premier temple Marial de la chrétienté.

L’actuel temple baroque, joyau du baroque aragonais, possède d’énormes dimensions propre des grandes constructions byzantines ce qui lui donne majesté et monumentalité. Le dessin extérieur fut initié par Philippe Sanchez, mais finalement le projet fut développé par l’architecte de Charles II, Philippe Herrera « El Mozo ». Ce dernier conçut la forme et construisit sa façade principale. Finalement, c’est le maître Ventura Rodríguez qui donne à la basilique son aspect actuel, en remodelant le tracé et en rajoutant des tours et des coupoles.

La basilique est Monument National depuis 1904. Elle possède le titre de Basilique Mineure (les quatre majeures se trouvent dans la ville de Rome) et celui de Cathédrale depuis 1675.

 


L’intérieur, solennel et d’une grande beauté, accueille des œuvres très importantes, comme le retable plateresque de l’autel central de Damián Forment, le Chœur (grilles, stalles et un orgue, l’un des plus beaux d’Espagne), ou les belles peintures des coupoles du génial Francisco de Goya. Un autre lieu important à l’intérieur de la basilique est le « Humilladero », derrière la Sainte Chapelle, une cavité par laquelle la Colonne Sainte (Pilar) apparaît et où les fidèles s’agenouillent pour l’embrasser. Le Pape Jean Paul II a réalisé le même geste le 10 octobre 1984.

 

 

Le cœur de la basilique est constitué sans doute par la Sainte Chapelle, un petit temple à l’intérieur du grand temple qui garde à l’intérieur le joyau le plus apprécié : la Verge du Pilar.
Toute sa conception est œuvre de l’architecte Ventura Rodríguez, qui à travers une conception baroque d’influence italienne, crée un espace où la Vierge est centrée entre les colonnes et devient le centre d’attention de la chapelle. À l’intérieur de la Sainte Chapelle se trouve la niche de la Vierge. Et à l’intérieur la Statue se situe sur la Colonne Sainte. L’ensemble est achevé avec des magnifiques peintures de Antoine González.

 

 

L’École-Manécanterie des Infantes est une des institutions musicales plus anciennes d’Aragón. Les « Enfants du Pilar » (Infanticos) étudient sa formation dans cette institution et apprennent de la musique. Le groupe est formé par 24 voix blanches et couvrent les nécessités de la basilique. Chaque année, des milliers d’enfants passent par le manteau de la Vierge afin de recevoir sa bénédiction.

Le Musée du Pilar se trouve à l’intérieur de la basilique et réunit une excellente représentation d’art religieux, dans laquelle on peut contempler les joyaux magnifiques qui ont été offerts à la Vierge (actuellement est fermé).

La sacrée Image

L’image de la Vierge du Pilar est une sculpture en bois doré de la moitié du XVe siècle de 36 cm. de hauteur. Elle représente Marie en tant que Reine et Mère couronnée.
Elle a été restaurée en 1990 par l’Institut du Patrimoine Historique Espagnol. Elle est placée sur une colonne de jaspe couverte d’argent, et la dévotion pilariste soutient que la colonne n’a jamais changé d’emplacement depuis la date à laquelle la tradition situe la venue de Marie.

La Vierge du Pilar est la Patronne de l’Hispanidad, et a été une des premières images de l’Espagne á recevoir la Couronnement Canonique.

 

 

Quelque chose de caractéristique de la Vierge du Pilar ce sont les manteaux qu’elle porte chaque jour. Les manteaux représentent les émotions et les sentiments des personnes, leurs illusions et inquiétudes, leur reconnaissance. La fonction des manteaux est celle d’habiller la statue. La couleur utilisée a un sens: le blanc, pour le temps de Pâques ou des solennités et de fêtes du Seigneur; vert, le temps dénommé ordinaire; mauve, le temps de l’Avent et le Carême; bleu, pour la neuvième de l’Immaculée Conception ou les fêtes de la Vierge; rouge, pour les fêtes des saints martyrs.

Il y a trois jours où la Vierge ne porte pas de manteau : le 2 (en souvenir du 2 janvier 40, jour de la venue de Marie à Saragosse), le 12 (en souvenir du jour de sa fête, le 12 octobre) et le 20 (en souvenir du couronnement canonique de la Vierge, le 20 mai 1905).

 

L'Offrande de fleurs
L’un des moments les plus émotifs au Sanctuaire du Pilar est l’Offrande de Fleurs à la Vierge qui est célébrée chaque 12 octobre. Ce jour là, des milliers de personnes de Saragosse, d’Aragonais et des personnes venues d’autres communautés et de tous les coins du monde, défilent devant l’Image Sacrée pour y déposer des milliers de fleurs, avec lesquelles on réalise un grand manteau. Cette tradition de la Vierge du Pilar a été déclarée Trésor du Patrimoine immatériel d’Espagne par voie de scrutin populaire.

 

Goya dans le Pilar

Francisco de Goya y Lucientes est indubitablement un des plus grand peintres de tous le temps, un génie que est arrivé á l’Histoire de la Peinture Universelle avec un style très personnel et différent. À côté de Velázquez e Picasso, on peut parler du trois de grandes peintres espagnols. Né le 30 mars 1746 à Fuendetodos, village proche de Saragosse, où son père est maître doreur, Francisco de Goya y Lucientes entre probablement vers douze ans dans l’atelier du peintre Juan Ramírez, et fréquente ensuite celui de José Luzán.
A dix-sept ans, Goya part pour Madrid, où il concourt pour une bourse de l’académie San Fernando : premier échec, suivi d’un autre, trois ans plus tard. Goya fait alors le traditionnel voyage à Rome.

En 1771, de retour à Saragosse, il reçoit une commande d’importance, la décoration d’un plafond de la basilique ‘Nuestra Señora del Pilar’. L’année suivante, il exécute des peintures pour la chartreuse d’Aula Dei. Sept vastes compositions habillent les murs de l’église. Les figures monumentales modelées par larges plans lumineux se dressent dans un espace projeté vers le spectateur. Toutes les scènes, tirées de l’Évangile selon saint Luc, s’animent avec une simplicité de moyens qui annonce déjà les œuvres de la maturité.
Une des peintures de Goya qui peuvent être contemplées sur les coupoles est une représentation dédiée à la dévotion religieuse: ‘Adoration du nom de Dieu’, une fresque de claire influence italienne.

 

‘Regina Martyrum’ est en contrepartie une peinture innovatrice et imaginative, très expressive, l’une des œuvres religieuses les plus importantes de Goya qui le consacrera d’une manière définitive comme un grand peintre. Curieusement, à peine achevée, elle reçut des critiques assez dures.

Horaires

Horaires d’ouverture et fermeture de la basilique
De 6.45 à 20.30 h. (lundi à samedi) et de 6.45 à 21.30 h. (dimanche)


Horaires de messes
Jours ouvrables
Matin: 8, 9, 10, 11, 12, et 13 h.
Après Midi: 17, 18, 19 et 20 h.
Samedis et veille des fériés: 8, 9, 10, 11, 12, 13 et 14 h. + 17, 18, 19 et 20 h.

Dimanche et fériés
Matin: 8, 9, 10, 11, 12, 13 et 14 h.
Après Midi: 17 (no juillet et août), 18, 19, 20 et 21 h.


Visite panoramique dès la tour
Lundi à jeudi, de 10.30 à 14.30 et de 16.30 à 20.30 h.
Vendredi au dimanche, de 10.00 à 20.30 h.


Confessions
Service continué

Contact

Adresse: Plaza del Pilar, 19, 50001 –  Zaragoza (España)

Pour réserver une messe, demander services pour les groups de pèlerins ou faire une demande en relation avec le sanctuaire, contacter avec:
cabildo@cabildodezaragoza.org
Tél. +(34) 976 29 95 64 – Fax +(34) 976 20 07 52
Web Archidiócesis de Saragosse-El Pilar

L’ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DE LA ROUTE MARIALE

L’APRM est une association à but non lucratif constituée par les sanctuaires du Pilar, Torreciudad, Meritxell, Montserrat et Lourdes, dont la finalité générale est la promotion de cette route mariale, de ses sanctuaires et de l’ensemble historique, artistique et naturel des régions où sont situés.

BUREAU DE PROMOTION

C/ Cádiz 12
50004 – Saragosse (Espagne)
+34 976 794 225

Web financée par:

Collaborent:

C
.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies